En Avril, tu iras à Eslite regarder des films!

20140408-025121.jpg
Actuellement au Eslite Art House: The Lunchbox 美味情書 et A Tale of Samurai Cooking 武士的菜單

La semaine dernière, devant l’ampleur des soudaines pluies torrentielles, d’un tonnerre fracassant et de vents acharnés, j’ai pris mes jambes à mon cou, et j’ai filé vers la gare TGV de Zuoying 左營. J’ai sauté dans le premier train en direction de Taipei pour échapper au sale temps pendant quelques jours, quelle ironie, n’est-ce pas?

Mercredi soir, je suis allée rejoindre une amie pour l’aider à tuer le temps en attendant son train nocturne vers Kaohsiung. Ne sachant pas trop où aller dans cette ville qui nous restait étrangère, il a fallu se remuer un peu les méninges. J’ai suggéré d’aller faire un tour au Yuan Législatif histoire de voir ce qu’il en était des festivités du Mouvement Tournesol, elle a répliqué avec l’idée de trouver un de ces restaurants où il faut faire la queue pendant des heures et des heures, il existe d’ailleurs des blogs dédiés à ce type de restaurant, et à mon grand désarroi, elle s’était sérieusement mise à parcourir l’un de ces sites. Heureusement, l’appétit n’était pas au rendez-vous, et on a finalement décidé d’aller battre le pavé dans le quartier de Zhongshan 中山區, en explorant le Maji Maji Market Square 集食行樂 (en).

Ce petit marché artisanal de plein vent et ses petites boutiques a beau avoir son charme, mais en cette soirée de semaine, l’atmosphère y était plutôt désolante, avec quelques badauds et les magasins sur le point de fermer pour la journée. On ne s’est donc pas trop attardé, et l’affaire fût bouclée en une trentaine de minutes. Légèrement dépitées, on a rebroussé chemin vers le métro, et en discutant, j’ai appris qu’elle n’avait pas encore visité Eslite Spectrum 誠品松菸 (en), et nous en fîmes donc notre destination suivante.

Le bâtiment héberge une librairie éponyme, ainsi que deux étages qui servent de vitrine à la créativité artisanale et au design contemporain Made in Taïwan. Au sous-sol se trouve une aire de restauration (food court) de première classe, et un petit coin cinéma judicieusement appelé le Eslite Art House. À l’instar des salles de cinémas Utopia,  la sélection des films y est principalement issue de productions indépendantes et étrangères. Ces petites salles, à l’atmosphère plutôt intime, en font un lieu propice pour une sortie romantique, comme The Thousandth Girl (en) en fait pertinemment la remarque.

Ne résidant pas à Taipei, je n’imaginais pas fréquenter cet endroit de si tôt, mais il faut croire que les astres étaient alignés la semaine dernière, car quelle ne fût pas ma surprise de voir l’affiche de The Lunchbox, avec une sortie sur les écrans dans la semaine! La bande-annonce du film m’avait tapé dans l’œil l’année dernière, mais étant à Taïwan, je ne cultivais que de minces espoirs de le voir dans une salle taïwanaise. J’ai donc acheté des billets illico presto, pour une séance matinale plutôt tardive, à 11:40 le samedi de cette même semaine.

The Lunchbox est un film en toute légèreté, avec des pincées d’humour et d’amour, qui raconte l’histoire de Saajan et Ila, liés par cette fameuse gamelle, connue sous le nom de dabbawalah, et qui fascine certains chercheurs académiques par la précision du système de livraison qui se targue d’une seule erreur sur des millions de livraisons. Le film comporte moins de scènes culinaires que je ne l’imaginais, mais ce fut assez pour me mettre l’eau à la bouche. Vous sortirez de la salle avec une très probable envie de goûter à la cuisine de Ila, donc soyez prévoyant, et faites une réservation à votre restaurant indien favori.

 

A Tale of Samurai Cooking est l’autre film culinaire du mois. La bande-annonce laisse pressentir une comédie un peu loufoque, idéal pour se relaxer les neurones  😀.

 

Les deux films sont sous-titrés en anglais et chinois, rien de mieux pour aiguiser ses notions linguistiques ;). Aussi, conseil d’ami, même s’il fait une chaleur d’enfer dehors, ne sous-estimez pas l’air-conditionné taïwanais, et munissez vous d’un gilet pour éviter une hypothermie pendant le film.

Au courant d’autres salles de cinémas indépendantes à Taiwan? N’hésitez pas à partager dans les commentaires 🙂.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s